Céline-Tg

Céline-Tg

Identités Transgenres

Identités Transgenres (source wikipedia, extraits)

Les personnes affirmant des identités transgenres expriment le sentiment profond que leur «genre» est différent de celui que la société leur assigne, en fonction de leur sexe physique. Ces identités transgenres peuvent prendre plusieurs formes: appartenance à un troisième genre, appartenance à deux ou plusieurs genres, appartenance à aucun genre, identité mobile et brouillage des frontières, etc. Ces personnes se définissent souvent comme transgenres, dans le sens particulier de ne pas s'identifier exclusivement dans l'un des genres socialement reconnus.
Ces sous-groupes ne sont que des approximations impropres à rendre compte de l'extrême diversité des identités en conflit avec les normes sociales dominantes d'assignation des genres. De plus, ils mélangent les identités des personnes, les parcours et les pratiques qu'elles empruntent pour vivre harmonieusement leurs identités.
Malgré ces limites, une approche par les identités offre l'avantage d'énoncer clairement ce dont elle entend rendre compte. Elle se distingue en cela d'approches prétendument scientifiques qui dissimulent leurs a priori normatifs derrière de fausses catégories objectives (stigmatisantes et/ou pathologisantes) : transsexualisme, transgendérisme, travestisme.
En effet, catégoriser les personnes suivant des registres de pratiques ou d'action ne nous renvoient que les a priori avec lesquels sont constituées ces catégories, dès lors que ce classement fait l'impasse sur les raisons qui motivent ces pratiques et la significations que les sujets leur attachent.

De même, prétendre ordonner des « sous-groupes » (tranvestie-occasionnelle -> transgenre -> transsexuelle-hormonée-opérée-état-civil) - et ainsi les hiérarchiser - n'est, somme toute, qu'une tentative forcenée de classer les personnes suivant la norme dominante, bipolaire et moraliste, qui préside à l'assignation des genres.
L'usage du terme transgenre est variable au sein même des communautés transgenres. Certaines personnes transsexuelles ne se considèrent pas comme étant transgenres, soit parce qu'elles ne se considèrent pas « transgressives » du point de vue de l'identité de genre puisqu'elles s'identifient nettement avec l'un ou l'autre genre ; soit parce qu'elles craignent que leur identité et les problèmes qui leur sont particuliers ne soient dilués dans la diversité de situations décrites par le mot « transgenre ». A contrario, d'autres personnes transsexuelles revendiquent l'appellation transgenre et récusent le terme transsexuel, arguant qu'il met l'accent sur le sexe alors qu'elles s'estiment victimes d'une erreur d'assignation de genre. Enfin, d'autres personnes transsexuelles récusent le terme transgenre arguant du fait qu'elles ne changent pas de genre en changeant de sexe puisque leur genre réel a toujours été à l'opposé à celui qu'on leur a assigné à leur naissance.

 

Quasiment sans exception, les personnes transgenres préfèrent être nommées selon le genre avec lequel elles s'identifient ou sous lequel elles se présentent. Ainsi, une personne qui s'est vue attribuer le genre masculin à la naissance, mais qui s'identifie comme étant une femme, préfèrera l'usage des pronoms et des adjectifs féminins
Rappelons que le transgendérisme ne paraît pas être relié à l'orientation sexuelle, des personnes de diverses orientations sexuelles s'identifient comme étant transgenres.

 

Retour liste articles



28/05/2012

A découvrir aussi